L’homme qui marche, petit modèle, sur colonne

Le musée Rodin - Meudon est fermé jusqu'à nouvel ordre.

pub

- Diaporama

    L’homme qui marche, petit modèle, sur colonne

    Auguste Rodin (1840-1917)

    L’homme qui marche est une œuvre d’assemblage, réalisée en 1899, à partir d’un torse de Saint Jean Baptiste, modelé en 1880, et d’une paire de jambes de la même figure. Il fut exposé pour la première fois en 1900, au pavillon de l’Alma, comme étude pour Saint Jean Baptiste sur une colonne en plâtre, puis agrandi par Henri Lebossé en 1905-1906 et présenté au Salon de Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1907 sous le titre de L’homme qui marche, figure universelle dénuée de tête et de bras, incarnant le mouvement.

    L’ensemble est légèrement désaxé, le torse un peu penché et tourné vers la gauche ; l’impression de mouvement est accentuée par la légère inadéquation des ajustements. Le titre choisi, qui tire vers l’universel, témoigne bien du souci de Rodin de toucher ici l’essentiel. C’est un manifeste à la gloire de la représentation du corps en fragments, image d’une modernité rejetée par le public et une partie de la critique lors du Salon. Les deux versions en plâtre sont exposées au musée Rodin de Meudon.


    L'œuvre dans le musée

    Musée Rodin - Meudon, galerie des plâtres

    Les œuvres du musée sont susceptibles d'être prêtées. Leur présence n'est pas garantie.

    Date de réalisation :

    1900

    Dimensions :

    H. 225 cm ; L. 60 cm ; P. 27,50 cm

    Matériaux :

    Plâtre

    Numéro d'inventaire :

    S.02039

    Crédits :

    © Agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian

    Ressources

    Iconographie

    • L’homme qui marche, petit modèle, sur colonne(zip, 1204.1 ko)