Le musée Rodin, héritier

Le musée Rodin - Meudon est fermé jusqu'à nouvel ordre.

pub

Le musée Rodin, héritier

« Je donne à l'État toute mon œuvre en plâtre, marbre, bronze, pierre, et mes dessins ainsi que la collection d'antiques que j'ai été heureux de réunir pour l'apprentissage et l'éducation des artistes et des travailleurs - Je demande à l'État de garder en l'hôtel Biron qui sera le musée Rodin toutes ses collections, me réservant d'y résider toute ma vie ».

Auguste Rodin, 1909.

En 1916, un an avant sa mort, Auguste Rodin (1840-1917) fit don de l’ensemble de son œuvre et de ses biens à l’État français. En contrepartie, l’État achetait l’hôtel Biron et s’engageait à le transformer en musée consacré à l’artiste. Le site de Paris ouvrit au public en 1919, celui de Meudon en 1948. Cette donation est l’acte fondateur du musée Rodin, préservant à jamais l’alchimie entre un lieu exceptionnel au cœur d’un des plus beaux jardins de Paris avec les créations du plus prestigieux sculpteur de l’époque.

En léguant biens et œuvres, l’artiste léguait également ses droits d’auteur. Grâce à la collection des moules, l’édition de bronzes originaux a permis la diffusion de l’œuvre de l’artiste.

Le musée Rodin est également dépositaire du droit moral de l’artiste : il fait respecter le droit à la paternité et le droit au respect de l’intégrité de l’œuvre.