Hercule acéphale

Le musée Rodin - Meudon est fermé jusqu'à nouvel ordre.

pub

- Diaporama

    Hercule acéphale

    Copie romaine d’une œuvre grecque du IVe siècle av. J.-C.

    Cette statue monumentale représente Hercule acéphale, appuyé sur un tronc d’arbre, sur lequel est accroché un carquois, la main droite tenant une peau de lion. De l’antique romain, Rodin aime l’usure du marbre jusqu’à la simplification des formes qui fait apparaître le noyau de l’œuvre. Il achète la statue d’Hercule acéphale en 1905 chez l’antiquaire Elie Géladakis alors qu’il projette d’agrandir L’Homme qui marche, appelé aussi Saint Jean-Baptiste, qu’il a exposé en petit modèle, sur une colonne à l’antique, à l’exposition de l’Alma en 1900. En juillet 1905, il demande à Eugène Guioché de travailler aux jambes et au torse de « Saint Jean » et confie l’exécution de l’agrandissement à Henri Lebossé en 1906 et 1907. Rodin se confronte à la monumentalité de l’antique qu’il recherche alors dans sa sculpture. Si l’Hercule est différent dans la forme et le mouvement du corps, il légitime les recherches du sculpteur sur l’inachevé Cette œuvre, parmi ses préférées, retrouve aujourd’hui une place centrale dans l’atelier des antiques à Meudon.

    L'œuvre dans le musée

    Musée Rodin - Meudon, atelier des Antiques

    Les œuvres du musée sont susceptibles d'être prêtées. Leur présence n'est pas garantie.

    DÉCOUVRIR AUSSI

    Date de réalisation :

    117–161

    Dimensions :

    H. 183 cm ; L. 103 cm ; P. 55 cm

    Matériaux :

    Marbre

    Numéro d'inventaire :

    Co.01107

    Crédits :

    © Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq

    Ressources

    Iconographie

    • Hercule acéphale(zip, 1669.2 ko)